member_nations

World Anti-Doping Update and News

WADA Foundation Board Approves Code Implementation and Compliance Reporting plans

05/18/2014 1:11 PM -

WADA Foundation Board Approves Code Implementation and Compliance Reporting plans 

Montreal, 18 May 2014 – WADA’s Foundation Board approved key plans relating to Code implementation and Compliance reporting, and was presented with Technical Documents (TDs), and matters relating to the Athlete Biological Passport (ABP) and the addition of a substance to the 2014 Prohibited List during its meeting in Montreal, Canada earlier today.

WADA’s President Sir Craig Reedie chaired his first Executive Committee and Foundation Board meetings, and was pleased at the outcome. “We covered a series of significant and pressing topics this weekend, particularly the matter of ensuring all signatories have the opportunity and motivation to have Code compliant rules ahead of the revised Code coming into effect at the start of 2015.”


World Anti-Doping Code Implementation

Following the approval of the revised Code and International Standards in November 2013, WADA has been assisting and guiding signatories through a series of steps aimed at adopting the rules required to become Code compliant. This is a process that will continue throughout the remainder of 2014.

The Foundation Board confirmed that WADA would publish a list of Signatories who have – and a list of Signatories who have not - amended their rules appropriately and implemented them in line with the revised Code by 1 January 2015. 

As part of the implementation process, the Foundation Board received an update on the Athlete Guide to the Code, a tool aimed at helping athletes understand the rules of the Code ahead of its introduction in 2015. The Guide will be published in electronic form later in 2014.


Working Group on Compliance Reporting

As a continuation of the Working Group which addressed the Ineffectiveness of Testing in 2012-2013, the Group produced a report on Code Compliance. The report considers several aspects, including: the process of becoming compliant; the measurement of compliance of quality programs; remedial and other measures to be applied when Code compliance has not been achieved by any particular signatory or group of signatories; and the recommendation that an independent group is involved in compliance assessment.


Technical Documents

As a result of the approval of the 2015 Code, the Executive Committee endorsed six Technical Documents (TDs) which will assist with the scientific analysis of samples.


Sport Specific Analysis

The Foundation Board heard a report on the Technical Document in relation to Sport Specific Analysis. This Technical Document - under the new International Standard for Testing and Investigations (ISTI) - establishes a risk assessment in which prohibited substances and methods are most likely to be abused in particular sport disciplines. A guideline to support the development and implementation of more effective test distribution plans is also being issued, and was discussed during the meeting.

WADA will continue to consult with International Federations (IFs) and National Anti-Doping Organizations (NADOs) in collaboration with the Expert Group in relation to the physiological risk assessment against the performance enhancing benefits of the prohibited substances and methods contained in the Technical Document. The Technical Document will be released after it is approved at the next Executive Committee meeting in September.


Athlete Biological Passport (ABP)

The Foundation Board considered a report on the Athlete Biological Passport (ABP) Operating Guidelines, which covers both Haematological (blood) and Steroidal (urine) modules, the latter of which became operational on 1 January 2014. The integration of both modules into the Anti-Doping Administration and Management System (ADAMS) was also discussed.

It was reported that the Haematological Module – which has now been implemented by 40 ADOs – has resulted in 53 ABP-related anti-doping rule violations since 2010.

The ABP now uses the athlete’s own Testosterone/Epitestosterone (T/E) values rather than population values as a basis for evaluation, thereby ensuring a robust, more individual and fully cost-efficient system.

“The introduction of the Steroidal Module earlier this year represented a significant step forward for clean sport,” said WADA President Sir Craig Reedie.

“Given that every athlete can automatically have their own Steroidal Profile by providing urine samples, this module brings great strength to the overall Passport program,” he said.

 “The ABP’s strength lies in the fact that not only can it be used to directly pursue rule violations as stated in the Code, but it also allows the anti-doping community to identify and target athletes for specific analytical testing by interpreting the data in an intelligent and timely fashion.”


Amendment to the 2014 Prohibited List

Having been alerted to the substance of Xenon and its potential performance enhancing characteristics in February, the WADA List Committee discussed the matter during its April meeting.

Following its consideration, the Executive Committee approved the option to modify Section S.2.1 of the 2014 Prohibited List, which will be effective following the required three-month notice period:

S2. PEPTIDE HORMONES, GROWTH FACTORS AND RELATED SUBSTANCES

The following substances, and other substances with similar chemical structure or similar biological effect(s), are prohibited:

1. Erythropoiesis-Stimulating Agents [e.g. erythropoietin (EPO), darbepoetin (dEPO), hypoxia-inducible factor (HIF) stabilizers and activators (e.g. xenon, argon), methoxy polyethylene glycol-epoetin beta (CERA), peginesatide (Hematide)];

The process means that the amendment to the 2014 Prohibited List will not come into effect until three months after UNESCO has appropriately communicated the amendment to all States Parties.


Operation Puerto

WADA’s Foundation Board expressed its disappointment at the substantial delay in the case of Operation Puerto, following WADA’s decision to appeal to the Criminal Court in Madrid on 17 May 2013.

The Foundation Board stated that the lack of progress in the case was sending the wrong message to clean athletes right across the world.

The Foundation Board was of the view that the Spanish authorities should conclude the case at the earliest possible opportunity.


Major League Baseball Presentation

Major League Baseball (MLB)’s Chief Operating Officer Rob Manfred made a presentation to the Foundation Board on the significant advances the sport has made in the fight against doping in recent years.

Manfred outlined MLB’s approach to anti-doping, and highlighted some of the enhanced changes made in testing and investigations in the organization’s program. He also noted his appreciation of the closer relationship the MLB now enjoys with WADA.


Le Conseil de fondation de l’AMA appuie les mesures pour la mise en œuvre du Code et la supervision de la conformité

Montréal, le 18 mai 2014 – Dans le cadre de sa réunion tenue à Montréal aujourd’hui, le Conseil de fondation de l’AMA a appuyé les mesures pour la mise en œuvre du Code, la supervision de la conformité et le Passeport biologique de l’Athlète (PBA). Les membres ont également approuvé une série de documents techniques ainsi que l’ajout d’une substance à la Liste 2014 des substances et méthodes interdites. 

Sir Craig Reedie s’est dit très satisfait de l’issue de sa première réunion du Conseil de fondation en tant que président de l’AMA. « Nous avons couvert une série de sujets importants durant le week-end, plus particulièrement la question du Code et des mesures qui permettront à tous les signataires d’adopter des règles conformes avant la mise en œuvre du document phare de l’AMA en janvier 2015. »


Mise en œuvre du Code mondial antidopage 

Depuis l’approbation du Code et des Standards internationaux révisés en novembre 2013, l’AMA a appuyé tous ses signataires en leur proposant une série de mesures qui leur permettront d’adopter les règles requises pour se conformer au Code. Ce processus se poursuivra jusqu’à la fin de l’année 2014.  

Le Conseil de fondation a confirmé la décision de l’AMA de publier une liste des signataires ayant amendé et mis en place leurs règles en conformité avec le Code révisé avant le 1er janvier  2015. L’AMA publiera une liste semblable pour les signataires n’ayant pas respecté ces exigences. 

Dans le cadre du processus de mise en œuvre du Code, le Conseil de fondation a été informé des développements sur le Guide du Code pour les sportifs. Ce document – dont la version électronique paraîtra en 2014 – permettra aux athlètes de bien comprendre les principaux changements au Code avant son entrée en vigueur en 2015.


Rapport sur la conformité au Code 

Pour faire suite à ses travaux réalisés en 2012-2013 sur l’inefficacité des programmes de contrôle, le groupe de travail a préparé un rapport sur la conformité au Code. Ce document examine différents aspects, notamment le processus menant à la conformité, l’évaluation de la conformité de la qualité des programmes, les actions correctives et autres mesures qui devront être appliquées lorsqu’un signataire – ou un groupe de signataires – ne se conforme pas au Code. Par ailleurs, il a été recommandé qu’un groupe d’experts indépendant participe à l’évaluation de la conformité.


Documents techniques

À la suite de l’approbation du Code mondial antidopage 2015, le Comité exécutif a endossé six documents techniques afin de soutenir les analyses d’échantillons.


Analyses spécifiques par sport

Le Conseil de fondation a pris connaissance du rapport sur le Document technique pour les analyses spécifiques par sport. Partie intégrante du nouveau Standard international pour les contrôles et les enquêtes (SICE), ce document présente une évaluation du risque en identifiant les substances ou les méthodes interdites qui risquent le plus de faire l’objet d’abus dans certains sports et disciplines. À ce titre, le rapport propose des lignes directrices pour l’élaboration et la mise en place de plans de répartition des contrôles efficaces. 

En collaboration avec le groupe d’experts, l’AMA poursuivra ses consultations auprès des fédérations internationales (FI) et des organisations nationales antidopage (ONAD) au sujet de l’évaluation physiologique du risque dans chaque sport et discipline en fonction du potentiel d’amélioration de la performance des substances et des méthodes identifiées dans le document technique. Celui-ci sera soumis à l’approbation du Comité exécutif en septembre et publié ultérieurement.


Passeport biologique de l’Athlète

Le Conseil de fondation a été informé du rapport sur les Lignes directrices opérationnelles pour le Passeport biologique de l’Athlète (PBA), lequel comporte les modules hématologique (sang) et stéroïdien (urine). Les membres ont également discuté de l’intégration de ces deux modules dans le Système d’administration et de gestion antidopage (ADAMS). 

Il a été rapporté que le module hématologique – adopté par quelque 40 OAD – a permis de déceler 53 violations des règles antidopage depuis 2010.

À la différence de son équivalent hématologique, le module stéroïdien – en vigueur depuis le 1er janvier 2014 – s’applique automatiquement à tous les sportifs qui fournissent un échantillon d’urine. 

Le principe du PBA est d’utiliser les valeurs du sportif – rapport testostérone/épitestostérone (T/É) – et non les valeurs de la population générale comme point de comparaison lors de l’évaluation. Cette approche permet un outil plus personnalisé, efficace et rentable. 

« L’introduction au début de l’année du module stéroïdien a marqué une étape significative dans la protection du sport propre », a déclaré le président de l’AMA, Sir Craig Reedie.  

« Le fait que chaque sportif qui fournit un échantillon d’urine soit automatiquement associé à un module stéroïdien contribue certainement à renforcer le programme du PBA. » 

« La force du PBA réside dans le fait qu’il peut non seulement être utilisé pour poursuivre les contrevenants aux règles antidopage en vertu du Code, mais qu’il permet aussi à la communauté antidopage d’identifier et de cibler des sportifs qui devront être soumis à des contrôles spécifiques en interprétant leurs données efficacement et en temps opportun.  »


Modification à la Liste 2014 des interdictions 

Alerté par les propriétés du xénon et ses effets potentiels sur l’amélioration de la performance sportive, le Comité Liste de l’AMA s’est penché sur cette substance lors de sa réunion en avril. 

Après discussions, le Comité exécutif a approuvé la recommandation du Comité Liste d’amender la section S.2.1 de la Liste 2014, modification qui entrera en vigueur après la période de notification requise de trois mois. 

S2. HORMONES PEPTIDIQUES, FACTEURS DE CROISSANCE ET SUBSTANCES APPARENTÉES

Les substances qui suivent, et les autres substances possédant une structure chimique similaire ou un (des) effet(s) biologique(s) similaire(s), sont interdites :

1. Agents stimulants de l’érythropoïèse [par ex. érythropoïétine (EPO), darbépoétine (dEPO), stabilisateurs et activateurs de facteurs inductibles par l’hypoxie (HIF) (par ex. xénon et argon); méthoxy polyéthylène glycol-époétine béta (CERA), péginesatide (Hématide)].

Le processus prévoit que ce changement à la Liste 2014 entrera en vigueur trois mois après que l’UNESCO aura dûment notifié tous les États parties.


Opération Puerto

Le Conseil de fondation de l’AMA n’a pas caché sa déception en apprenant les délais importants dans l’affaire Opération Puerto à la suite de l’appel de l’AMA devant la Cour pénale de Madrid, le 17 mai 2013. 

Le Conseil de fondation a déclaré que la lenteur des procédures envoyait un mauvais message aux sportifs propres du monde entier. 

En outre, les membres ont reconnu que les autorités espagnoles devaient clore cette affaire dans les plus brefs délais.


Présentation de la Ligue majeure de baseball 

Le chef des opérations de la Ligue majeure de baseball (MLB), Rob Manfred, a fait une présentation sur les progrès antidopage importants dans son sport au cours des dernières années. 

M. Manfred a souligné l’approche antidopage de la MLB et a fait part de quelques changements significatifs sur les contrôles et les enquêtes réalisées au sein du programme de l’organisation. Il a également salué la collaboration étroite entre la MLB et l’AMA.

 



Search Archive »




Browse by Year »

2015
2014
2013