member_nations

World Anti-Doping Update and News

WADA Decision on the status of compliance regarding the Moscow Antidoping Center

11/18/2013 2:38 PM -

Montreal, November 18, 2013 – WADA has rendered a decision on the status of compliance of the Moscow Antidoping Center.

Pursuant to Article 4.4.12.2 of the International Standard for Laboratories (ISL), whenever WADA has reason to believe that the suspension of a laboratory may be required and that immediate action may be necessary in order to protect the interest of the Anti-doping Community, WADA may immediately suspend a laboratory’s accreditation.

After a careful review of the recommendations and the applicable rules made by the Disciplinary Committee, WADA has decided on the following:

The accreditation of the Moscow Laboratory is suspended for six months, but that suspension shall not come into effect unless:

1.   By 1 December 2013 the Moscow Laboratory has failed to engage independent Quality Management experts satisfactory to the WADA Laboratory Expert Group to assist the Moscow Laboratory in drafting, finalizing, implementing and embedding throughout the operations of the Moscow Laboratory a comprehensive Quality Management program that is sufficient to allow everyone to be confident of the accuracy and reliability of results moving forward; and

2.   By 1 April 2014 (and allowing within that time-limit for appropriate action and comment by the WADA Laboratory Expert Group those independent Quality Management experts have satisfied this Disciplinary Committee that the Moscow Laboratory has in fact drafted, finalized, implemented and embedded throughout its operations a comprehensive Quality Management program (for which the Moscow Laboratory director will be responsible) that gives the Disciplinary Committee the necessary confidence in the accuracy and reliability of the results reported by the Moscow Laboratory.

If the two above-mentioned conditions are fully satisfied within the specified deadlines (to which no extensions will be granted), then the above referenced six month suspension of accreditation of the Moscow Laboratory shall never come into effect.

However, this shall not affect the right of the WADA Laboratory Expert Group to come forward with a new recommendation in the future where it deems new facts warrant it; and in doing so the WADA Laboratory Expert Group may if it sees fit refer to and rely on the fact of the (suspended) suspension of accreditation imposed further to point 1, above.

While WADA is not the responsible medical authority during the period of the Olympic Winter Games in Sochi, WADA strongly suggests that the IOC consider appropriate action (including the appointment of necessary experts) to ensure the complete integrity of all analysis performed by the Moscow Laboratory operating in Moscow and/or in the satellite facility in Sochi.

In accordance with article 13.6 of the World Anti-Doping Code, this decision may be appealed by the Moscow Antidoping Center before the Court of Arbitration for Sport (CAS) within 21 days of its notification.


Montréal, le 18 novembre 2013 – L’AMA a rendu une décision au sujet de la situation de conformité du Centre antidopage de Moscou.

L’article 4.4.12.2 du Standard international pour les laboratoires stipule que si l’AMA a des raisons de penser qu’une suspension peut être nécessaire et qu’une action immédiate s’impose pour protéger les intérêts de la communauté antidopage, l’AMA pourra suspendre immédiatement l’accréditation d’un laboratoire.

À la suite d’un examen attentif par le Comité disciplinaire des recommandations et des règles applicables, l’AMA a pris la décision suivante :

L’accréditation du laboratoire de Moscou est suspendue pour une période de six mois. Toutefois, cette suspension entrera en vigueur seulement si :

1.   D’ici le 1er décembre 2013, le laboratoire de Moscou n’a pas recruté des experts indépendants en gestion de la qualité qui satisfont aux exigences du groupe d’experts Laboratoires de l’AMA. Le mandat de ces experts indépendants consiste à aider le laboratoire de Moscou à élaborer, à finaliser, à mettre en place et à intégrer aux activités du laboratoire un programme complet de gestion de la qualité permettant à toutes les parties concernées d’être satisfaites de la précision et de la fiabilité des résultats dans le futur; et

2.   Au plus tard le 1er avril 2014, le laboratoire de Moscou n’a pas fait le nécessaire pour se conformer. Ce délai permettra au laboratoire de prendre les mesures nécessaires et au groupe d’experts Laboratoires de l’AMA de juger que les experts indépendants en gestion de la qualité ont respecté les exigences du Comité disciplinaire. Ces exigences veulent que le laboratoire élabore, finalise, mette en place et intègre au sein de ses activités un programme complet de gestion de la qualité – géré par le directeur du laboratoire de Moscou – qui permettra au Comité disciplinaire d’être satisfait de la précision et de la fiabilité des résultats rapportés par le laboratoire de Moscou.

Si le laboratoire de Moscou respecte pleinement les deux conditions susmentionnées dans les délais spécifiés (sans délai supplémentaire), la suspension de six mois de l’accréditation du laboratoire de Moscou ne s’appliquera pas.

Toutefois, ceci n’affectera aucunement le droit du groupe d’experts Laboratoires de l’AMA de présenter de nouvelles recommandations dans le futur si de nouveaux faits le justifient. Ce faisant, le groupe d’experts Laboratoires de l’AMA peut, s’il le juge pertinent, se référer aux exigences de suspension de l’accréditation (annulée) stipulées et imposées au point 1 ci-dessus.

Bien que l’AMA ne soit pas l’autorité médicale responsable durant la période des Jeux olympiques d’hiver de Sotchi, elle suggère fortement que le CIO envisage de prendre des mesures appropriées (y compris de désigner les experts nécessaires) afin d’assurer l’intégrité complète de toutes les analyses réalisées par le laboratoire de Moscou (à Moscou) et/ou par le laboratoire satellite à Sotchi.

Conformément à l’article 13.6 du Code mondial antidopage, le Centre antidopage de Moscou peut faire appel de cette décision devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) dans les 21 jours suivant sa notification.



Search Archive »




Browse by Year »

2015
2014
2013